gaspard_complet_s

aux-tranchees_titrejean-lefort-gaspard-une-arrivee-aux-tranchees_cdr

jean-lefort-gaspard-une-arrivee-aux-tranchees-edit-photo

Hiver, brouillard, un pays trouble et envasé, le tout couleur de terre…

l’eau et même les visages. De la boue, tout en boue : elle vous couvrait jusque sur l’âme.

Quand il redescendit dans un second boyau, qui les amena à une tranchée de première ligne, il eut l’impression nette d’un dernier enfoncement dont il ne sortirait plus. L’eau, de nouveau, rentrait dans ses chaussures, l’eau froide qui, lui glaçant les pieds, lui saisissait tout le corps, et il entendit Gaspard qui redisait encore et simplement : « Cré Bon Dieu ! « 

extrait du Chapitre VII

 

 

flandres-i_xs