gaspard_complet_s

un_village_titrejean-lefort-gaspard-un-village-de-lorraine_cdr

jean-lefort-gaspard-un-village-de-lorraine-edit-photo

Le régiment campait à cent mètres de la Meuse, dans un pauvre village lorrain…

à toits presque plats, dont les tuiles rouges paraissaient assemblées, tant bien que mal, par des mains de miséreux maladroits.

Les maisons, le long de la route, étaient posées au petit bonheur. Le clocher de l’église chavirait, — une église de dessin d’enfant. Il y avait des fumiers épais devant les portes. Et l’aspect de tout était minable et poignant en ces heures d’angoisse, où l’approche de malheurs nouveaux faisait revivre pour l’esprit tout ce que cette terre avait enduré déjà.

extrait du chapitre II

 

 

 

 

flandres-i_xs