Jean Lefort illustre Gaspard de R. Benjamin

C’est en 1917 que parait une édition « de luxe » du Gaspard de René Benjamin, prix Goncourt de 1916, gros succès connu surtout pour être un des premiers romans à décrire le soldat (hâbleur et fier dans le cas du héros) de cette nouvelle guerre moderne. Le roman se déroule à hauteur d’hommes : Gaspard et ses compagnons sont enrôlés dans un régiment de réserve ; quelques scènes de début de guerre sont assez réalistes mais le caractère pittoresque du héros devient vite lourd et sur l’ensemble du roman assez peu de chapitres se déroulent finalement au front.

C’est l’artiste bordelais Jean Lefort ou Jean-Louis Lefort, qui réalisa pendant la guerre un nombre considérable d’œuvres, qui illustre avec seize dessins reproduits en fac-similés et tirés à part les huit chapitres de l’ouvrage. Il sont à découvrir depuis une page accessible depuis notre page d’accueil (ou avec le lien précédent).

Les commentaires sont fermés.