•    

Soldat endormi dans une tranchée

L

'étrange état. On se cache pour dormir et le sommeil est parfois un crime si grand que la mort seule peut l'expier.
Ici, harassé, on dort un quart d'heure en fraude, comme à la ville, affamé, on vole un pain d'un sou.
On dort debout, à genoux, assis, accroupi et même couché; on dort au hasard de l'aubaine, le jour ou la nuit; à midi ou le soir.
On dort sur les chemins, dans les taillis, dans les tranchées, dans les arbres, dans la boue.
On dort d'un sommeil haché dont le dormeur paraît s'excuser par une attitude craintive.
On dort instantanément, automatiquement aussitôt allongé, parce qu'il est exceptionnel qu'on ait le droit ou l'occasion de dormir.

André Fribourg,
Croire, 1918

© ADAGP, Paris, 2009

Les dessins d'André Dunoyer de Segonzac

Sur le même thème