Champagne, le bois U18, septembre 1915

E

n première ligne, on ne rencontrait que des hommes boueux, aux gestes lents de paysans, pleins de précautions et rogues. Ils mangeaient avec une grande attention, comme si cette tâche fût la plus importante de toutes et que leur gamelle grasse et leur bidon bosselé continssent tout le plaisir possible. Ils demeuraient des heures entières derrière un créneau, sans parler, fumant la pipe et répondant par des injures aux éclatements les plus proches.

Gabriel Chevallier,
La peur, 1930

Les dessins de Georges Victor Hugo

Sur le même thème