•    

La Tranchée

L

es quinze hommes de l'assaut sont là, dans le boyau, l'air tranquille. Ils attendent la minute décisive. Les uns fument, d'autres parlent à voix basse, un autre se contemple furtivement dans une petite glace. Cela me semble presque inouï. Aurais-je pensé à cela (...) Pourtant je dois avoir un drôle de visage. Deux ou trois hommes seulement paraissent nerveux. Ils regardent à droite et à gauche avec une sorte d'inquiétude animale. On dirait qu'ils espèrent que, brusquement, on va leur dire : c'est fini ! et qu'ils peuvent rester là. Tous d'ailleurs, au dernier moment, vont retrouver leur sang-froid, ils se seront adaptés, comme les autres, à l'idée du sacrifice.

L'Argonnaute,
journal des tranchées, 15 avril 1916

Les dessins de l'artiste :

Sur le même thème