Petite ville flamande, 1915

C'

est l'heure. Toile de tente en bandoulière, musette aux côtés, bidon plein, cafard noyé dans le vin remboursable, nous attendons pour partir que la nuit ait fini de recouvrir toute chose de son camouflage sombre. Nous marchons depuis dix minutes à peine que la pluie se met à tomber. C'est ici qu'il faut se barder de patience, de volonté et de force.

Le 120 court,
journal des tranchées, janvier 1918

Les dessins de Georges Scott

Sur le même thème