Les guetteurs

L

a veillée commence dans la nuit noire. Les hommes se baissent chaque fois qu'une fusée fait briller les casques et éclaire pour quelques instants notre champ de tir : un plateau de boue, de monstrueux entonnoirs pleins d'eau, quelques arbres déchiquetés, que nous appelons des "cure-dents". A quarante mètres, un remblai blanchâtre indique la tranchée ennemie où d'autres hommes sans doute veillent, silencieux comme nous.

Jean Galtier-Boissière,
Un hivers à Souchez, 1917

Les dessins de l'artiste

Sur le même thème