La Marquise, Champagne, 28 Octobre 1915

N

ous nous battons parce que nous ne pouvons pas faire autrement (...) Nous sommes contraints de faire la guerre et de nous battre par tous les liens sociaux qui nous enserrent; par la dépendance, par la sujétion dans laquelle l'individu se trouve vis-à-vis de l'Etat au sein des sociétés modernes; par les mille fibres qui l'attachent au sol, à l'atmosphère même de son pays, et qui forment des noeuds moraux plus puissants encore que toutes les entraves matérielles.

Le Tord-boyau,
journal des tranchées, août 1917

Les dessins de l'artiste

Sur le même thème