Les tranchées sont nivelées. (Suis) allé au secours d'un blessé, dans un trou, il a râlé pendant deux heures, son camarade mort. C'est par miracle que je n'aie pas été enterré par une marmite au moment même où je creusais la fosse. Et pour les blessés, il nous faut traverser le Ravin de la mort. C'est une vie horrible. Ce qui me fait le plus souffrir, c'est la faiblesse qui me gagne . Et il faudrait être un hercule, ici, pour notre triste besogne (...) Cette nuit nous feront encore les fossoyeurs.